Manifeste Anthropophage


Seule l’anthropophagie nous unit. Socialement. Economiquement. Philosophiquement.

Unique loi du monde. Expression masquée de tous les individualismes, de tous les collectivismes. De toutes les religions. De tous les traités de paix.
Tupi, or not tupi that is the question.

Contre toutes les catéchèses. Et contre la mère des Gracques.

Seul m’intéresse ce qui n’est pas mien. Loi de l’homme. Loi de l’anthropophage.

Nous sommes fatigués de tous les maris catholiques suspicieux mis en drame. Freud en a fini avec l’énigme femme et les autres frayeurs de la psychologie imprimée.

L’obstacle à la vérité, c’était le vêtement, l’imperméable entre le monde extérieur et le monde intérieur. Réagir contre l’homme vêtu. Le cinéma américain informera.

Fils du soleil, mère des vivants. Trouvés et aimés férocement, avec toute l’hypocrisie des souvenirs, par les immigrés, par les trafiqués et les touristes. Au pays du grand serpent.

C’est pourquoi nous n’avons jamais eu de grammaire, ni collectionné les herbiers. Et nous n’avons jamais su ce qui était urbain, suburbain, frontalier et continental. En flemmardant sur la mappa mundi du Brésil.

Une conscience participante, une rythmique religieuse.

Contre tous les importateurs de conscience en boite. L’existence palpable de la vie. Et la mentalité prélogique pour les études de M. Lévy-Bruhl.

Nous voulons la Révolution Caraïbe. Plus grande que la Révolution Française. L’unification de toutes les révoltes efficaces en direction de l’homme. Sans nous l’Europe n’aurait même pas sa pauvre déclaration des droits de l’homme.

L’âge d’or annoncé par l’Amérique. L’âge d’or. Et toutes les girls.

Filiation. Le contact avec le Brésil Caraïbe. Ori Villegaignon print terre. Montaigne. L’homme naturel. Rousseau. De la Révolution Française au Romantisme, à la Révolution Bolcheviste, à la Révolution Surréaliste et au barbare technicisé de Keyserling. On a fait du chemin.

Jamais nous n’avons été catéchisés. Nous vivons selon un droit somnambule. Nous avons fait naître le Christ à Bahia. Ou à Belém du Para.

Mais nous n’avons jamais admis la naissance de la logique parmi nous.

Contre le Père Vieira. Auteur de notre premier emprunt, pour toucher la commission. Le roi-analphabète lui avait dit : couche ça sur le papier mais sans trop de combines. L’emprunt a été fait. Le sucre brésilien indexé. Vieira laissa l’argent au Portugal et nous a ramené les combines.

L’esprit se refuse à concevoir l’esprit sans le corps. L’anthropomorphisme ; Nécessité du vaccin anthropophagique. Pour contrebalancer les religions du méridien. Et les inquisitions extérieures.

Nous ne pouvons être disponibles qu’au monde auriculaire.

Nous avions la justice codification de la vengeance. La science codification de la Magie. Anthropophagie. La transformation permanente du Tabou en totem.

Contre le monde réversible et les idées objectivées. Cadavérisées. Le stop de la pensée qui est dynamique. L’individu victime du système. Source des injustices classiques. Des injustices romantiques. Et l’oubli des conquêtes intérieures.

Plans de route. Plans de route. Plans de route. Plans de route. Plans de route. Plans de route. Plans de route.

L’instinct Caraïbe.

Mort et vie des hypothèses. De l’équation, moi partie du Cosmos, à l’axiome, Cosmos partie du moi. Subsistance. Connaissance. Anthropophagie.

Contre les élites végétales. En communication avec le sol.

Jamais nous n’avons été catéchisés. Nous avons fait le Carnaval. L’indien costumé en sénateur d’Empire. En Pitt pour de rire. Ou bien dans les opéras d’Alencar plein de bons sentiments portugais.

Nous avions déjà le communisme. Nous avions déjà la langue surréaliste. L’âge d’or.

Catiti Catiti

Imara Notià

Notià Imara

Ipeju.

La magie et la vie. Nous avions la relation et la distribution des biens physiques, des biens moraux, des biens distinctifs. Et nous savions transposer le mystère et la mort à l’aide de quelques formes grammaticales.

J’ai demandé à un homme ce qu’était le Droit. Il m’a répondu que c’était la garantie de l’exercice de la possibilité. Cet homme s’appelait Galli Mathias. Je l’ai mangé.

Le déterminisme n’est absent que là où il y a mystère. Qu’est-ce qu’on en a à faire?

Contre les histoires de l’homme qui commencent au Cap Finistère. Le monde sans date. Sans rubrique. Sans Napoléon. Sans César.

La fixation du progrès au moyen de catalogues et d’appareils de télévision. Seulement la machinerie. Et les transfuseurs de sang.

Contre les sublimations antagoniques. Apportées dans les caravelles.

Contre la vérité des peuples missionnaires, définie par la sagacité d’un anthropophage, le vicomte de Cairu: – C’est un mensonge maintes fois répété.

Mais ce ne sont pas des croisés qui vinrent. C’étaient des fugitifs d’une civilisation que nous sommes en train de manger, parce que nous sommes forts et vindicatifs comme le Jabouti.

Si Dieu est la conscience de l’Univers Incréé, Guaraci est la mère des vivants. Jaci est la mère des végétaux.

Nous n’avions pas la spéculation. Mais nous avions la divination. Nous avions la Politique qui est la science de la distribution. Et un système social-planétaire.

Les migrations. Fuir les Etats ennuyeux. Contre les scléroses urbaines. Contre les Conservatoires et l’ennui spéculatif.

De William James et Voronoff. La transfiguration du Tabou en totem. Anthropophagie.

Le pater familias et la création de la Morale de la Cigogne : Ignorance réelle des choses + manque d’imagination + sentiment d’autorité devant la progéniture curieuse.

Il faut partir d’un profond athéisme pour parvenir à l’idée de Dieu. Mais la caraïbe n’en avait pas besoin. Parce qu’elle avait Guaraci.

L’objectif créé réagit comme les Anges Déchus. Ensuite Moïse divague. Qu’est-ce qu’on en a à faire ?

Avant que les Portugais ne découvrent le Brésil, le Brésil avait découvert le bonheur.

Contre l’indien au flambeau. L’indien fils de Marie, filleul de Catherine de Médicis et gendre de Dom Antonio de Mariz.

La joie est la preuve par neuf.

Dans le matriarcat du Pindorama.

Contre la Mémoire source de coutume. L’expérience personnelleCréé par GillesCréé par Gilles renouvelée.

Nous sommes concrétistes. Les idées s’imposent, s’opposent, brûlent les gens sur les places publiques. Supprimons les idées et les autres paralysies. Pour les plans. Croire aux signaux, croire aux instruments et aux étoiles.

Contre Goethe, la mère des Gracques, et la cour de Dom Joao VI.

La joie est la preuve par neuf.

La lutte entre ce qui s’appellerait l’Incréé et la Créature, – illustrée par la contradiction permanente de l’homme et de son Tabou. L’amour quotidien et le modus vivendi capitaliste. Anthropophagie. Absorption de l’ennemi sacré. Pour le transformer en totem. L’humaine aventure. La finalité terrienne. Pourtant, seule les pures élites parvinrent à réaliser l’anthropophagie charnelle, qui porte en soi le sens le plus élevé de la vie et évite tous les maux identifiés par Freud, maux catéchistes. Ce qui se passe n’est pas une sublimation de l’instinct sexuel. C’est l’échelle thermométrique de l’instinct anthropophagique. De charnel, il devient électif et crée l’amitié. Affectif, l’amour. Spéculatif, la science. Il dévie et se transfère. Nous tombons dans l’avilissement. La basse anthropophagie agglomérée dans les péchés du catéchisme, – l’envie, l’usure, la calomnie, l’assassinat. Peste des soi disant peuples cultivés et christianisés, c’est contre elle que nous agissons. Anthropophages.

Contre Anchieta baratinant les onze mille vierges du ciel, sur la terre d’Iracema, – le patriarche Joao Ramalho fondateur de Sao Paulo.

Notre indépendance n’a pas encore été proclamée. Phrase typique de Dom Joao VI : – Mon fils, pose cette couronne sur ta tête avant qu’un quelconque aventurier ne le fasse ! Nous avons expulsé la dynastie. Il faut expulser l’esprit de Bragance, les ordinations et la poudre à priser de Maria da Fonte.

Contre la r̩alit̩ sociale, v̻tue et r̩pressive, r̩pertori̩e par Freud Рla r̩alit̩ sans complexe, sans folie, sans prostitution et sans p̩nitenciers du matriarcat de Pindorama.

Oswald de Andrade
Piratininga (Brésil)
An 374 de la déglutition de l’évêque Sardinha

.